La petite jokho

La vie coule le long de ma route vers l'océan de ma destinée.

mardi 3 janvier 2012

L'eau a coulé sous les ponts

8192207

Depuis juillet 2010 je me suis éclipsée le temps d'aérer mon cerveau et vivre d'autre chose en fait. Il va sans dire que ma vie a changé totalement depuis. J'habite maintenant un beau coin de ma belle province, Beloeil. Juste au pied du mont Saint-Hilaire. Cette montagne qui me fascinait quand j'étais une enfant et qui me facine toujours. C'est fou comme parfois les rêves deviennent réalité. Vivre à Beloeil était un rêve mais je ne savais pas que je vivrais dans cette ville avec mon prince charmant.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ma nouvelle ville allez voir ici.

Posté par Jokho à 23:58 - À bien y penser - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 9 juillet 2010

c'est la canicule ou bien la ménopause??

00xe053BPBJNon mais je ne dis pas hein?? Il fait tellement chaud que j'en suis malade. Et si c'était la ménopause? Je ne sais plus mais ce que je sais c'est que cette chaleur tue.
Des chaleurs pareilles c'est dingue. Les pauvres petits vieux qui sont confinés dans leurs petit logis sans air climatisé, c'est invivable. Les pauvres. Et que dire des bébés qui pleurent sans cesse car il ne peuvent rien faire ainsi que les parents pour les soulager. Ce n'est pas donné à tous d'avoir une piscine à proximité ou un air climatisé.
Par chance je travaille dans un édifice à bureaux avec le grand confort et je ne me plains pas de travailler par un temps pareil croyez-moi.
J'ai eu 46 ans dimanche dernier et déjà mes hormones m'ont fait savoir que le temps est venu de ranger temporairement les serviettes sanitaires et tout l'attirail du cycle menstruel. Par contre, il va de soi que j'ai tout le plaisir de découvrir, par temps de canicule, les joies des bouffées de chaleur et des courbatures intenses sans oublier l'arthrose qui me paralyse les genoux au quotidien.
Putain de merde!!!!!!

Depuis le mois dernier la mère de mon étudiant vit avec nous et elle l'avoue sans honte. Il fait plus chaud, ici dans le pays du froid, que chez elle à la Côte d'Ivoire HAHAHAHAHAHAHAHA On l'avait prévenu pourtant mais bon, elle découvre les joies de nos étés.
Je suis bien heureuse de l'avoir avec moi cette belle Ivoirienne. Une femme à découvrir. JE L'ADORE !!!!!!

Posté par Jokho à 15:22 - parfois la vie....... - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 6 juin 2010

pourquoi les églises se vident?

Je vais le dire pourquoi.
Au mois de mai le cardinal Ouellet a dit que l'avortement était un crime. Oui cela le devient quand la femme utilise ce moyen comme contraceptif. Et je l'ai vu souvent. Je ne suis pas pour cette solution. Mais quand un connard de représentant de la religion "Beurk" catholique ose prononcer ceci:

«Est-ce qu’on aide une femme quand on la pousse à commettre un délit [l’avortement] pour réparer un autre délit [le viol]?», s’est questionné le Primat du Canada, à la suite de la conférence Québec-Vie, qui se tenait au Château Laurier, un hôtel de Québec, dans le cadre de la Journée internationale de la famille.

Bien qu’il dit «comprendre» qu’une femme victime de viol subisse un «drame», Mgr Ouellet propose d’envisager d’autres solutions, telle l’adoption, plutôt que de prôner l’interruption volontaire de grossesse, qu’il compare à un crime semblable au viol ou au meurtre.

Je réagis mal. Pourquoi? C'est simple. Il n'a aucune idée de ce que c'est un viol. Il ne saura jamais car il est potentiellement un violeur. Tous les hommes peuvent le devenir. Il ne sait pas ce que le viol est. Il ne sait pas ce que la femme ou la jeune fille subit des suites du viol aussi et en plus si elle doit conserver en elle le souvenir au quotidien de ce moment qui a tué son âme, il n'aide pas la cause du futur enfant pour la vie future.

Sentir en nous cet être qui grandit conçu dans la violence et une forme de mort. C'est déjà tuer l'être qui viendra au monde. Je suis, selon les dires de ma mère, issue d'un viol. Elle m'a fait vivre le rejet du moment de la conception jusqu'à aujourd'hui. Malgré des années de thérapies je n'arrive pas à m'épanouir totalement et donc vivre pleinement ma vie même si je sais d'où vient le malaise profond en moi. Je sens encore en moi les stigmates du rejet.

Je pense à ma fille qui devra vivre avec les séquelles du viol. Elle a appris à vivre avec car elle a une force de caractère inouïe mais il n'en reste pas moins qu'il faut être un sale connard représentant catholique pour oser avancer les propos qu'il a tenu.

L'avortement est un choix personnel. C'est un choix de vie autant que de mort. Il est vrai que ce n'est pas la solution mais de la à condamner une femme victime de viol ou d'inceste comme étant une criminelle c'est complètement ridicule et absurde.

Et on se demande pourquoi les églises se vident ??? C'est simple. Les représentants catholiques accusent l'homosexualité, le viol, le port du condom qui empêche la procréation et qui nous protège des maladies entre autre. Et j'en passe, mais combien d'entre eux ont violé, sodomisé, et surement porté le condom pour ne pas se "salir" quand ils ont commis ce qu'ils dénoncent comme antéchrist???

Bande de bâtard attardés !!!!

Posté par Jokho à 16:29 - mes coups de pieds - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 5 juin 2010

la plus belle chanteuse qui soit

Frissons garantis elle est juste magnifique !!!

Posté par Jokho à 21:44 - découvertes - Commentaires [1] - Permalien [#]

Analyse sympathique

À partir d'une publicité dans la vitrine d'un gymnase en France, voici la répartie d'une femme dignement intelligente ...


9krf91dx


  Lisez jusqu'au bout, ca vaut la peine.....
  Voici une réponse lucide à une question acide...qui devrait   faire le tour des adresses courriel et des blogs des femmes que vous aimez et des hommes   sensés aussi!
 
  Il y a quelques jours, dans une ville en France, une affiche, avec une jeune   fille spectaculaire, sur la vitrine d'un gymnase, disait :

 
  « CET ÉTÉ ... VEUX-TU ÊTRE SIRÈNE OU BALEINE ? » .
 
  Il paraîtrait qu'une femme d'âge moyen, dont les caractéristiques physiques ne sont pas connues, a répondu à la question publicitaire en ces termes :
 
  Chers Messieurs,
 
  Les baleines sont toujours entourées d'amis (dauphins, lions marins, humains   curieux).
  Elles ont une vie sexuelle très active, elles ont des baleineaux très câlins qu'elles allaitent tendrement.
  Elles s'amusent comme des folles avec les dauphins et s'empiffrent de crevettes grises.
  Elles jouent et nagent en sillonnant les mers, en découvrant des lieux aussi admirables que la Patagonie

la mer de Barens ou les récifs de Corail de Polynésie.
  Les baleines chantent très bien et enregistrent même des cd's.
  Elles sont impressionnantes et n'ont d'autres prédateurs que l'homme.
  Elles sont aimées, défendues et admirées par presque tout le monde.
 
  Les sirènes n'existent pas !!!
  ET si elles existaient, elles feraient la file dans les consultations des   psychanalystes argentins parce qu'elles auraient un grave problème de   personnalité
  « femme ou poisson ??? ».
  Elles n'ont pas de vie sexuelle parce qu'elles tuent les hommes qui   s'approchent d'elles. Ils feraient comment d'ailleurs ?!?
  Donc, elles n'ont pas d'enfants non plus...
  Elles sont jolies, c'est vrai, mais isolées et tristes...
  En outre, qui voudrait s'approcher d'une fille qui sent le poisson ???
 
  Moi c'est clair, je veux être une baleine !!!
 
  PS : À cette époque où les médias nous mettent dans la tête l'idée que   seulement celles qui sont minces sont belles, je préfère profiter d'une glace   avec mes enfants, d'un bon dîner avec un homme qui me fait vibrer, d'un café   et de gâteaux avec mes amis.
  Avec le temps, nous gagnons du poids parce qu'en accumulant tant   d'informations dans la tête, quand il n'y a plus d'autre emplacement, il se   redistribue dans le reste du corps, donc nous ne sommes pas grosses, nous   sommes énormément cultivées.
  A partir d'aujourd'hui, quand je verrai mes fesses dans un miroir je penserai   : mon Dieu, que je suis intelligente !!!
 

Posté par Jokho à 18:05 - À bien y penser - Commentaires [3] - Permalien [#]

Ce qui se passe

000a053Otiv

Il se trouve que ces derniers temps j'ai plein de choses à dire mais je manque de temps. Je souffre aussi de la page blanche. Donc rien ne sort.
Il se trouve que je suis en période de réflexion. Les êtres humains me déboussolent complètement. Je n'arrive plus à comprendre ce qui se passe autour de moi.
Les hommes me découragent et les femmes me surprennent. Mes ados deviennent des adultes et cela me perturbent. Je suis devant un fait indéniable....Les temps ont beaucoup évolué, beaucoup changé et je n'arrive pas à suivre bien des fois.

Mon fils adoptif a terminé ses études universitaires et j'ai eu la chance d'assister à la remise des diplômes. C'était émouvant de voir des gens venir de partout dans le monde pour y assister. De voir le sourire aux visages de ces jeunes adultes remplis de désir de relever de nouveaux défis. Ma fille aussi termine ses études secondaires et elle se prépare pour le bal des finissants. La robe, la coiffure, le maquillage, les accessoires OUF!!!!! Que de choses à voir. On se croirait aux préparatifs d'un mariage. Et pour me combler de joie, mon fils qui n,a pas terminé ses études accompagnera une amie de ma fille. J'aurai la chance de les voir partir ensemble pour la célébration qui aura lieu sur un bateau-croisière du Vieux-Montréal et ce sera mon voisin qui les amènera à bord de son OLDSMOBILE 442 décapotable.

Je verrai mes enfants habillés en tenue de soirée, je suis fébrile de les voir.

Posté par Jokho à 16:33 - remarques de la vieille routière - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 15 mai 2010

Uppercut de la vieille peau

Je lance la serviette......

Je n'en peux plus. C'est trop. Mon fils m'a encore annoncé ses mésaventures voir article précédent) sans ménagement comme toujours d'ailleurs. Je ne le blâme pas, il est comme ça, tout de go sans préambule. Par contre, je commence à ne plus être capable d'avaler les nouvelles de ce genre. Le coeur cesse de battre quelques instants et je perd mes moyens. Mais cette fois, je sens que la solitude est difficile à gérer. Je sens que je ne suis pas faite pour continuer la route seule.Je ne suis plus capable de voir à tout seule. Il me manque l'appui et le soutien d'un homme. Une personne capable de m'aimer et de me soutenir dans ce que je vis.

Ce qui me semblait facile à traverser est devenu un supplice. Faire face à la gestion d'une maisonnée ce n'est pas facile quand on prend de l'âge. Pas que je suis vieille mais disons que le temps m'a rendu plus fragile. Comme Ginette Reno chante si bien .... de plus en plus fragile, de plus en plus blessée. Un rien me brise. Je lance la serviette, le combat de ma vie est devenu K.O. Je suis K.O.

Avoir devant soi l'avenir de la solitude est pire que de faire face au champion du monde dans un combat ultime..... Mon combat c'est de restée en vie, de garder le sourire et de laisser voir aux autres que tout va super bien. Il me semble que de vivre à deux c'est surement mieux.

ring_1jpg46afb317_e3c5_434e_90db_e6b7a8025725larg

Posté par Jokho à 18:10 - état d'âme - Commentaires [1] - Permalien [#]

recherche

00aI052Boj5
Chercher l'amour sur le net c'est comme aller chez Wal-Mart courir après les spéciaux qui se brisent aussitôt à la première utilisation


Moi-même

Posté par Jokho à 16:09 - citations poésie et autres - Commentaires [0] - Permalien [#]

HEY!! YO!!! Ça va faire tabarnak!!!

Pour une fois je vais dire ce que je pense vraiment....Et tant pis pour ceux à qui cela déplait.

minnie_en_colere_2009


Les blacks frustrés me tombent sur les nerfs royalement. Les noirs de ghettos jouant au "rude boy" terrorisant le monde autour d'eux dans un ultime "power trip" me font chier. Quand je les vois défier les règles dans le seul but de se démarquer et les voir prendre plaisir à créer la crainte chez les gens qui passent près d'eux c'est trop pour moi.
Quand je regarde les nouvelles dans les journaux il apparait clairement que les blacks remplissent les pages des quotidiens de leurs méfaits qui commencent à peser lourd dans la société.

Mon fils a "encore" vécu un cas qui n'est plus isolé. Bien assis, au fond, dans l'autobus, mon fils lit un texto que sa copine lui envoie et sourit de sa remarque. Par le fait même, un black complètement pété par la drogue entre dans le bus et brutalise une vieille dame et un jeune ado. Mon fils lève la tête et le black lui demande " yo! t'é un mulâtre toi hein?" Mon fils lui répond oui et puis? Le black lui répond qu'il va lui faire la peau et lance un objet au visage de mon fils. Et s'approche de mon fils pour lui envoyer au visage un sale coup de pied cherchant ainsi la bagarre. C'est évident qu'il veut de la réplique. Malgré que mon fils soit sonné par le coup reçu, il s'est relevé et en pensant qu'il serait mieux qu'il soit la cible du black que la vieille dame et le jeune homme il lui donne un bon coups de genou au visage et maitrise le black qui avait en sa possession un 9mm et un couteau, il voulait en finir avec mon fils qui est ni blanc ni noir. La police est venu et a arrêté le connard mais nous savons tous qu'il va recommencer car c'est le quotidien de ce genre d'individus faire un peu de temps et ressortir plus enragé que jamais. Dans tout ça, mon fils a le visage tuméfié, les marques de pieds bien apparentes sur son visage et des dents cassées. Et oui mon fils a encore eu de la chance mais moi j'en peux plus.

J'ai vécu à Montréal-Nord et j'ai quitté ce quartier d'enfer pour m'établir dans une zone de Montréal plus calme. Mais hélas, là où se trouve un HLM ils se trouvent des blacks élevés dans la victimisation et qui se croient à tort démunis et lésés. Ils se disent qu'ils sont des rejetés et que la meilleure chose à faire c'est de se droguer, de faire du recel, de chercher à faire du cash par la prostitution et toutes les formes de délinquance sont réunis. Ils font que la police patrouille dans nos parcs le soir créant ainsi une peur chez les résidents du secteur. Ils se rassemblent dans le métro et commettant des vols de sacs à main ou du taxage. Mais le problème demeure malgré la présence policière.

J'ai des enfants métis oui et cela change quoi? Cela change tout. Malgré que nous sommes en 2010 rien ne change, la différence crée chez les blacks haïtiens cette forme de colère, de jalousie, d'envie, mais je ne comprend toujours pas pourquoi.
Non seulement je ne comprend pas mais je réalise que c'est peine perdue....Je connais des jeunes hommes qui sont allés faire des petit séjours de quelques années en Haïti. le temps de "casser" leur caractère et ceux que je connais ont compris. J'approuve ces parents qui retournent leur progéniture comme le fou du bus dans un pays dévasté afin de comprendre c'est quoi la vrai misère et c'est quoi avoir faim.

Posté par Jokho à 16:01 - bout de vie - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 7 mai 2010

j'ai hâte à demain

000w052RnImSi tout va bien je vais au chalet de Nickie demain pour la fin de semaine. J'aime me retrouver avec elle dans ce petit coin de paradis.
Le plaisir de vivre dans le silence, dans un atmosphère de calme en compagnie de ma puce me plait au plus haut degré. Même si on annonce de la pluie cela m'indiffère totalement.

Posté par Jokho à 14:44 - mes coups de coeur - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le haaaaaaaaaaaaaaaaaaaa du jour

8hBnM

C'est tout mignon, c'est tout petit !!!!

Posté par Jokho à 14:33 - état d'âme - Commentaires [0] - Permalien [#]

La vieille routière commence à avoir besoin d'un bon remontant

untitled

J'ai repris le courant de ma vie. Bah !!!! Le courant de la vie pour subsister en fait. Le boulot, le dodo bien mérité le soir et le matin, quand je me réveille je m'accroche un beau sourire au visage et je poursuis ma carrière. N'est ce pas merveilleux? Je ne peux demander mieux n'est-ce pas?

Et ben non. Je ne pouvais rêver mieux comme individu. J'ai un boulot, des enfants en santé, un toit sur ma tête et de la bouffe sur la table. C'est la vie idéale. Chaque jour, je vis, en affichant la joie de vivre et le plaisir d'être vivante. Et j'y arrive pas mal bien d'ailleurs.

J'ai un ange, une chance qu'il est dans ma vie celui là. Je suis chanceuse de pouvoir compter cet homme parmi mon cercle d'amis. Je suis folle d'amour de son intelligence et sa vivacité d'esprit. Pas besoin de parler et il me comprend, il saisit l'essence de mes tourments et de mes joies. Il est capable de me faire sentir belle, femme et vivante en quelques instants. Il comprend précisément ce que je tente de dire et il me devance en disant clairement ce que je n'arrive pas à sortir de mes tripes. Il saisit que j'en ai marre de me sentir comme une distributrice de cash, de denrées et de présence. Il voit que j'ai besoin d'évasion et de plaisir tout simple dans l'échange verbale avec des gens intelligents et équilibrés.
Il m'aide à me sortir de ma torpeur et me donne la force de continuer. Mes enfants ne voient que la mère en moi alors que la femme que je suis crie en silence sa détresse, sa soif d'amour et son envie de vivre ses passions.
Je m'efface pour laisser libre cours aux besoins de mes enfants et cela commence à devenir lourd pour mes épaules. Alors que je tente désespérément d'oublier que l'amour me fuis, mon ange m'a donné l'occasion d'assister à une session d'entrainement de combat ultime. Tout en observant les gars s'entrainer je prenais note sur la façon de se mettre en forme et je vais m'appliquer à faire certains trucs simple et qui me feront du bien physiquement. Il me reste à trouver des stimulants intellectuels. Et oui j'en ai marre de faire semblant de faire croire que je trouve plaisant les propos des gens qui m'entourent. J'ai besoin de spontanéité dans mon quotidien, dans l'amour aussi. Je n'ai plus envie d'attendre car j'ai déjà attendu trop longtemps certains individus. J'en ai marre de dire que j,ai besoin de tendresse et me faire répondre d'attendre. Ce n'est pas demain que je veux de la tendresse quand je l'exprime c'est maintenant. Il me semble que c'est simple. Mon ange lui comprend et ne remet jamais à demain. L'amour c'est la spontanéitié, l'amour ce n'est pas du planning. L'amour c'est le plaisir d'être avec l'autre et de partager les goûts de l,autre comme l'autre partage les notres. C'est s'intéresser aux passions de l'autre et de prendre le temps de savourer ce que l'autre aime aussi.
J'ai des passions, des envies, des goûts et je les refoule en ce moments..... Je sens que ça va exploser mais je ne sais pas quels seront les dégâts.....

en passant, ceux qui désire connaitre mon ange le voici ici

Posté par Jokho à 05:40 - état d'âme - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 avril 2010

hum... que c'est bon

7d9b6b21a_lingeNon ce n'est pas du chocolat ni le sexe qui me fait parler comme ça. C'est ma première journée de lessive plein air ou plutôt que j'ai fait sécher les vêtements sur la corde. J'ADORE l'odeur des vêtements qui ont séché au vent et au soleil.
J'ai pu laver tous les vêtements et demain se sera toute la literie.... Génial. Il ne me restera plus qu'à les asperger d'eau de lavande quand je referai les lits. Et bien sûr m'y blottir après un bon bain odorant.
Que demander de plus à la vie hein???

Posté par Jokho à 21:20 - mes coups de coeur - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 18 avril 2010

Une carotte, un oeuf et une tasse de café...

Emprunté de chez Nickie.........Magnifique belle leçon de vie



Tu ne verras plus jamais une tasse de café de la même façon...

Une jeune femme visite sa mère et lui parle de sa vie et comment elle a de la difficulté à passer à travers chaque journée. Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir et elle envisage d'abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l'impression que lorsqu'un problème est résolu, un nouveau se présente.

Sa mère l'amène à la cuisine. Elle remplit trois casseroles d'eau et les place sur les ronds du poêle à feu élevé. L'eau se met à bouillir rapidement. Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes. Elle met des oeufs dans la deuxième casserole, et dans la troisième, elle met des grains de café moulu. Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot.

Au bout de 20 minutes, elle ferme le feu. Elle égoutte les carottes et les place dans un bol. Elles sort les œufs et les met dans un bol. Finalement, elle vide le café dans un bol. Se tournant vers sa fille, elle demande : 'Dis-moi ce que tu vois?'

'Des carottes, des œufs et du café', répond la fille.

Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes. La fille se rapproche et note que les carottes sont molles. La mère lui demande ensuite de prendre un œuf et de briser la coquille, ce que fait la fille. Cette dernière observe alors que l'œuf est dur.

Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café. La fille sourit en goûtant à l'arôme riche du café. La fille lui demande ensuite : 'Qu'est-ce que ça signifie, maman?'

Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante. Chacun a réagi différemment. Les carottes sont arrivées fortes et dures. Cependant, après avoir été soumises à l'eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles. Les œufs étaient fragiles. Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l'eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l'intérieur. Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux. Après avoir été soumis à l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

'Lequel es-tu?, demande la mère à sa fille. 'Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café?'

Souviens-toi de ceci : Lequel suis-je? Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l'adversité?

Suis-je un œuf qui débute avec un cœur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe? Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenue plus dure et fermée ? Est-ce que ma coquille se ressemble, mais du côté intérieur, suis-je amère et dure avec un esprit rigide et un cœur de pierre?

Ou suis-je un grain de café? Le grain, en fait, change l'eau chaude, la circonstance qui amène la douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, tu deviens meilleure et tu changes la situation autour de toi.

Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que tu t'élèves à un autre niveau? Comment gères-tu l'adversité? Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café?

Puisses-tu avoir suffisamment de joie pour te rendre douce, suffisamment de défis pour te rendre forte, suffisamment de peines pour te garder humaine, et suffisamment d'espoir pour te garder heureuse.

Les gens les plus heureux n'ont pas nécessairement le meilleur de tout; ils ne font que ressortir le meilleur de tout ce que la vie met sur leur route. L'avenir le plus clair sera toujours basé sur un passé oublié; tu ne peux pas aller de l'avant dans la vie à moins de laisser aller les blessures et les tracas du passé.

Quand tu es née, tu pleurais et les gens autour de toi souriaient.

Vis ta vie pour qu'à la fin, sois celle qui sourit quand tout le monde autour de toi pleure...

Posté par Jokho à 16:24 - À bien y penser - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 3 avril 2010

Joyeuses Pâques

006C053ZiD5

Posté par Jokho à 20:50 - douceur pour le coeur - Commentaires [1] - Permalien [#]